Maladie d' une autre copinette

Publié le par zenattitude

Diagnostic de la sclérose en plaques

Touchant 80 000 personnes en France, la sclérose en plaques (SEP) est la première cause de handicap neurologique chez le jeune adulte. Actuellement, il n'existe pas de test diagnostique permettant de détecter la maladie de façon certaine. Les médecins se basent donc sur un ensemble de signes et sur différents examens pour déterminer si le patient est atteint ou non de SEP.

Publicité
Cliquez ici !

Ces dernières années, le diagnostic de la sclérose en plaques s'est largement amélioré. Dans 70 % des cas, la SEP se déclare en moyenne à partir de 30 ans, et plus généralement entre l'âge de 20 et 40 ans. Comme il n'existe pas de marqueurs biologiques de la maladie, visualisables dans le sang par exemple, les médecins fondent leur diagnostic sur un ensemble d'arguments cliniques, paracliniques et évolutifs.

Les premiers signes, étudiés lors de l'examen clinique

La sclérose en plaques peut se manifester de façon très variable selon les patients. Il n'existe pas de réelle chronologie symptomatique. En revanche, certains signes peuvent alerter :

- Les troubles moteurs comme l'apparition d'une faiblesse musculaire, entraînant une gêne de la motricité, ou encore des pertes d'équilibre ;
- Les troubles sensitifs comme des engourdissements, des fourmillements ou encore perdre la sensibilité de certaines parties de son corps ;
- Les troubles visuels : la vue diminue peu à peu et peut devenir double. Certaines névrites optiques sont révélatrices d'une SEP dans 20 à 50 % des cas ;
- Les troubles cognitifs : comme des pertes de la mémoire ou une diminution de l'attention ;
- Les troubles urinaires et sexuels comme des incontinences, des impuissances ou des dysuries.

Il est important de préciser que les débuts d'une SEP sont marqués par un passé symptomatique, suivi de résorptions spontanées. Il y a donc souvent un temps plus ou moins long entre le début de la maladie et son diagnostic. Avant toute chose, les médecins prennent soin d'écarter toute autre affection ayant des symptômes similaires. Pour que les signes soient caractéristiques d'une SEP, il faut qu'il soient espacés dans le temps et localisés à des endroits différents. Toutefois, le diagnostic n'est véritablement établi qu'après une série d'examens médicaux.

 

Pour plus de renseignements allez sur ce site d'ou est extrait mon article : http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/sclerose_en_plaques.htm

Publié dans maladie médecine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

laure 14/05/2012 10:54


je pense souvent à R.... dur dur tout ça!


moi , ils sont en train de me tester pour ça... pour l'instant rien à l'irm cérébrale ...reste la médullaire à faire ....pourtant et malheureusement j'ai tous les symptômes ..... fait ch**r cette
maladie! 

zenattitude 14/05/2012 11:06



oui cette article est pour R..... on pense a la même personne c'est pour elle et toute celle atteint de cette drole de maladie que j'ai fait cette article j'ai pensé a elle. J'en ai de ma famille
3 au dernière nouvelle qui en sont aussi atteinte de cette maladie c'est par poussée et ne peuvent plus bosser alors qu'une d'entre ell était aide soignante et une autre infirmière. Elles ont
toutes les 3 des enfants plus ou moins grande mais bon elles sont toutes en vie, ne se plaigne jamais arrive a élever les enfants et autres.........................


pour toi tiens moi au courant pour savoir ce que tu as car c'est pas facile tout les jours subir autant d'exament et le pire ne pas trouvé de quoi tu souffre.


bisous